Khaled Drareni, le combat pour la liberté de la presse

13 mars 2021

Le journaliste algérien Khaled Drareni, correspondant de TV5MONDE et de l’ONG Reporters sans frontières, a été condamné en septembre 2020 à deux ans de prison pour « incitation à une manifestation non autorisée » et « atteinte à la sûreté de l’État ». On lui reproche d’avoir couvert le Hirak, le mouvement de protestation populaire en Algérie. Libéré en février, il n’est pas complètement libre et ne peut pas quitter le pays. Khaled Drareni poursuit son travail de journaliste et dit vouloir se battre pour la liberté de la presse. Guillaume Villadier et Séverine André sont partis sur ses traces à Alger, aux États-Unis et au Canada, à la rencontre de ses confrères. Son histoire raconte l’histoire des médias algériens de ces vingt dernières années, entre libéralisation et contrôle par les autorités. A voir ici dans la « Collection Reportages » de TV5MONDE.

AP/Lewis Joly

Un portrait géant de Khaled Drareni, dessiné par Christian Guemy, dit C215, en octobre 2020 à Paris.